Le Bloc en décrépitude s’effrite.

ayatollah-pailleLa députée Maria Mourani, militante indépendantiste de très longue date vient d’être expulsée du Bloc Québécois pour avoir exprimé sa contestation concernant la ligne de parti sur le projet de Charte des valeurs Québécoise. Une ligne rouge sur laquelle ni Obama ni Poutine ni Hollande ni l’ONU ne se pencheront. Et pourtant le démocratique droit à la contestation fait (faisait ?) bien partie des valeurs Québécoises y compris dans les partis politiques.

Chapleau

Chapleau

T-Bear se souvient bien pour y avoir participé à la contestation contre « Le beau risque » au sein du Parti Québécois dont la tête de file des contestataires n’était nul autre que Jacques Parizeau ancien premier Sinistre du PQ. Mais René Lévesque savait respecter les règles de la démocratie et a pris acte de cette grosse contestation sans pour autant expulser Parizeau. Et en ce temps là, le PQ était majoritaire et détenait le pouvoir. T-Bear croyait en ces valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité et de tolérance que véhiculait alors ce grand parti indépendantiste pour lequel il militait depuis 1974. Mourani expulsée CôtéCe qu’il y a de plus surprenant, c’est que le Bloc Québécois autrefois glorieux porte parole indépendantiste auprès du gouvernement fédéral, n’a pu faire élire que 4 députés aux dernières élections dont Madame Maria Mourani. Le Bloc malade s’effrite de plus en plus. Bientôt ne restera plus que son Président Paillé qui n’est même pas élu. 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s