Tous des pourris

Pendant que T-Bear se faisait un bras d’horreur, 2 événements ont marqué la dernière fin de semaine de mars. debat chefs 2 CôtéAu Québec, il y a eu le 2e débat des chefs à la télé. Évidemment, les candidats chefs de partis à la législative se sont couverts de boue réciproquement, même si l’une des candidates a trouvé que finalement ça n’avait pas été si pire. Bref, ce spectacle minable a confirmé que nous serons gouvernés par des minables corrompus quel que soit le résultat des élections. Difficile de choisir à travers cette égalité de nullité et de turpitude. Heureusement qu’il reste l’option d’indépendance pour orienter le vote à T-Bear le 7 avril prochain. après débats PhilippeEt puis il y a eu dimanche 30 mars élections municipales en France. Alors là, le bouquet. Ce n’était plus du tout la personnalité des futurs maires et conseiller(e)s qui importait MAIS À QUEL PARTI OU TENDANCE POLITIQUE NATIONAL il appartenait. Incroyable ! Peu importe que ce soit un gnochon pourri qui administrera votre ville, pourvu qu’il ou elle représente votre taux de HRG (Hargne Rogne Grogne selon De Gaulle) envers le gouvernement en place élu il y a à un peu plus de 1 an. En plus, coïncidence ou stratégie politique, en France c’étai en même temps le moment choisi pour passer de l’heure d’hiver à celui d’été.

élection changement d'heureHeureusement au Québec on n’en est pas encore arrivé à  cette incohérente confusion dans l’élection des 2 paliers de gouvernement « provincial ».

Advertisements

Retour en tanière

T-Bear a été opéré samedi, tout s’est bien passé, on lui a donné son congé dimanche le 30. PrintSon fils Frédéric l’a ramené en pleine tempête de neige et après une bonne journée de repos, il pourra d’un bras reprendre sa routine de blog. Merci pour tous vos bons voeux de rétablissement.

Ce n’est pas une quenelle à T-bear

T-Bear en attente d'être opéré - photo de Fred

T-Bear en attente d’être opéré – photo de Fred

D’abord il ne se le permettrait pas. Non, il s’est cassé la tête du cubitus gauche en 2 le 27 mars. Toute la journée du 28 il a sagement attendu qu’on l’opère pour lui mettre une plaque et puis en soirée, on lui a demandé de revenir tenter sa chance à nouveau le 29. Faut dire qu’avec le temps à ne pas mettre un vieux dehors qu’il a fait le 28, beaucoup auraient mieux fait de rester chez eux, d’où l’invasion des blocs opératoires en urgence pour des fractures de toutes sortes. T-Bear était presque le plus jeune de la gang et il a dû laisser sa place à de plus vieux et de plus maganés. Donc pas de caricatures aujourd’hui, mais il pourra se rattraper demain si l’anesthésie et la morphine lui laisse quelques idées claires.

Couillard : un strip-tease annoncé

On voulait éviter de voir les horreurs de la guerre pendant cette campagne électorale au Québec, mais non, on n’y échappera pas. integrite-et-transparence-couillard-propose-a-ses-adversaires-de-devoiler-tous-leurs-actifsDr Couillard, le chef du Parti Libéral du Québec veut se dévoiler en public comme il demande de le faire en privé à ses patient(e)s et invite ses concurrents à le faire… mais heureusement pas ses coéquipiers… Imaginez un strip-tease du Dr Barrette !??! À nos haut-le-coeur défendant on verra tout… tatouage Côtéà moins qu’il n’arrive pas à se faire enlever ce tatouage sur son dos ?!!?

C’est pourquoi qu’on vote ?

Dimanche le 30 avril, les Français iront voter en un second tour pour élire dans chaque commune ou ville leur Maire. Chaque municipalité présente en compétition démocratique plusieurs partis qui leur sont propres (enfin). Tous à les entendre ne veulent que le bien et la prospérité de leurs cités. Normalement ces partis ne devraient avoir rien de commun avec les partis nationaux. élection municipale FrancePourtant à entendre médias et sondages on a plus l’impression d’une élection législative nationale que d’élection municipales. Est-ce un Maire qu’on élit finalement ou un député ou un parti national ? Voter CollucheDe toute manière, comme le disait si bien Coluche, à quoi ça sert de voter ? À la façon dont les candidats s’accusent réciproquement d’incompétence et de corruption et qu’aucun ne récuse ou ne justifie ces allégations, on peut donc assurer que c’est la seule vérité à travers tous les autres mensonges qu’ils nous débitent pour mieux nous enfirouaper. Faut-il que nous soyons assez masochistes ou stupides pour nous faire administrer très chèrement merci par des gens qui se reconnaissent entre eux comme des nuls et des corrompus ? Alors, c’est pourquoi qu’on vote ? C’est ce que se demandent bien les 60% qui se sont abstenus ou qui ont voté blanc. Mais bien sûr les gangsters qui nous gouvernent n’en tiennent pas compte. Ils ne retiennent QUE les pourcentages des votants et non des inscrits. Logiquement, avec moins de la moitié de l’électorat qui vote, leur élection devrait être déclarée illégitime. 

Sondage au Québec

Sorti le 25 mars, il donnerait le parti Libéral du Québec gagnant aux prochaines élections du 7 avril. Il reste encore 15 jours de campagne et les jeux ne sont pas encore faits. intentions de voteBien des erreurs ou de bons coups peuvent être réalisés dans un camp comme dans l’autre suite à la panique ou à un trop plein de confiance. Il sera temps après les élections de l’analyser. Ce qui semble étonnant quand-même c’est combien la mémoire peut oublier vite en 18 mois. couillard PQSauf que T-Bear a observé depuis de nombreuses années que le vote le plus important est celui de Québec, la capitale administrative et Nationale. C’est le vote des fonctionnaires qui fait autant pencher la balance dans le camp francophone que celui de Montréal dans le camp anglophone. Le vote des fonctionnaires du gouvernement a toujours été CONTRE l’administration sortante par principe. Ainsi, lors des dernières élections, ce vote revendicatif et vindicatif avait donné à la CAQ le meilleur score au pays contre le PLQ sortant. D’après le sondage, la CAQ étant loin derrière, c’est au PLQ que va le vote de la fonction publique CONTRE le PQ sortant. Legault donne le go FlegQuand c’est pour une législative, il n’y a pas trop de problème, c’est leur moyen de montrer leur mécontentement sans aller dans la rue. Là où c’est grave et même impardonnable, c’est quand les intérêts particuliers de NOS salariés, ces gens à privilèges que nous payons grassement, se retournent contre l’intérêt général de la nation comme ça s’est fait au dernier référendum de 1995. Contrairement à ce qui s’est dit alors sur la finance et les ethnies, une-caricature-et-deux-discoursc’est la vindicte des fonctionnaires CONTRE le gouvernement Parizeau qui a fait rater de peu notre indépendance. T-Bear était à l’époque bien placé pour voir les résultats. C’est quand le vote négatif comté après comté de la Capitale Nationale a commencé à entrer que les analystes présents ont su que le Québec perdrait de très peu l’occasion d’être un pays autonome. Comment faire comprendre à ces salariés du peuple que dans une occasion de cette importance l’intérêt national doit primer leurs intérêts particuliers ?

Le FN gagne une manche

Dimanche 23 mars 2014 avait lieu le premier tour des élections municipales à travers toute la France. Les deux meilleures têtes de liste s’affronteront en un 2e tour début avril pour accéder à la mairie quand personne n’a obtenu au 1e tour la majorité absolue des voix. Et là on peut constater une montée un peu fracassante du FN, Front National, le parti d’extrême droite français. FN vote ChapatteUn peu inquiétant pour l’avenir de voir l’ascension de ces partis populistes à peu près partout en Europe et même aux États-Unis avec le Tea Party par exemple. Et le fascisme ne fait plus peur, comme on peut le voir dans la composition du gouvernement provisoire Ukrainien à qui notre 1e sinistre du Canada est en train de serrer la main. Cette croissance de l’extrême droite semble heureusement plus représenter une manifestation de raz le bol devant l’incurie des gouvernements en place qu’une véritable adhésion à une idéologie genre nazie.