Hue ! Kraine.

On dirait 2 parents divorcés qui s’entredéchirent pour avoir la garde de leur bébé : l’UKRAINE. Ukraine écarteléeCe n’est jamais pour l’intérêt de l’enfant mais pour celui des parents bien entendu. Ukraine FlegVient s’en mêler le 3e larron qui veut lui aussi gagner sa part du gâteau de miel en s’autoproclamant arbitre. Et le bébé déchiré en 2, qui s’intéresse vraiment à ce qu’il pense et ce qu’il veut ? Comme toujours dans ces cas là, tout le monde s’en fout.

La canonisation

Ça y est. Les Papes Jean XXIII et Jean-Paul II viennent d’être canonisés Dimanche 27 avril 2014 en grande pompe par l’église catholique. papes-canons-jmCe qui va provoquer la dispersion de leurs os en saintes reliques à travers tous les diocèses de la Terre. Puzzle difficile à reconstituer pour tous les saints le GRAND Jour de la résurrection.

La crise ? Quelle crise

Depuis que le  roi de France Philippe IV dit « le bel » décida entre 1300 et 1314 de démanteler à son profit le système féodal pour transformer le pays en un État centralisé, il instaura la crise économique comme levier du pouvoir. C’est ce roi génial qui eut l’idée de créer un déséquilibre économique en jouant tantôt sur l’inflation, tantôt sur la déflation (même si ça ne portait pas ce nom à l’époque) pour déstabiliser les féodaux mais aussi la bourgeoisie naissante. C’est son conseiller Guillaume de Nogaret qui lui suggéra de « rogner » la monnaie.

la livre tournois "rognée" de quelques milligrammes d'or par le roi. 1e dévaluation officielle au monde

la livre tournois « rognée » de quelques milligrammes d’or par le roi. 1e dévaluation officielle au monde

Ce fut la première dévaluation monétaire légale au monde. De plus, le même Nogaret conseilla à son roi de remplacer l’éparpillement des  impôts prélevés individuellement par les nobles par une imposition et taxation nationale. Pour contenir la révolte des « grands » et du clergé, le roi les exempta d’impôt. Tout le poids du financement de l’état ne reposa plus que sur le peuple « taillable et corvéable à merci ». la crise CôtéEt pour fermer leur gueule aux « vilains », il instaura des crises financières contrôlées pour justifier l’augmentation des taxes et des impôts nationaux. C’est ainsi que la France peut s’enorgueillir d’être devenu dès le début du XIVe siècle le premier état moderne. 

Que représentent nos représentants

Quel que soit leur pallier de gouvernement, nos les élus sont censés représenter ceux qui les élisent pour défendre à leur place leurs intérêts. Lapalisse n’aurait pas dit mieux et pourtant sommes nous certains, pauvres contribuables électeurs, que cette lapalissade traduit bien la réalité ? Où bien pensons nous de plus en plus que nos dirigeants sont dirigés comme des marionnettes par des intérêts qui ne sont pas les nôtres ?

loup agneaux