La peur est l’arme des tyrans

Voici ce que pense l’héroïne (morte et en enfer) du très intéressant livre de Palahniuk : Damnés. T-Bear vous le recommande si vous voulez savoir comment sortir de l’enfer qui, en fin de compte, est le vôtre.

« C’est à cause de bonnes petites filles obséquieuses dans mon genre que des salauds peuvent gouverner le monde… C’est la peur minable que rejette ma petite personne qui permet au mal absolu d’exister sous de si nombreuses formes. Ma lâcheté autorise des atrocités.« 

la peur arme des tyransLa peur et notre lâcheté sont les seules armes qu’ont sur nous les mafieux et les tyrans politiques, laïques ou religieux.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux élucubrations de T-Bear en cliquant sur le logo ci-dessous :

EntêteNoël14aujourd’hui : Quand T-Bear voudrait être un ours À DE VRAI.

 

Advertisements

4 avis sur « La peur est l’arme des tyrans »

  1. La peur est mauvaise pour tout le monde.
    Pourquoi dans certains pays où l’on vit encore comme au moyen-âge, si ce n’est pire, ils ont peur que les filles s’instruisent en allant à l’école ?

  2. Les 3 religions monothéistes sont toutes misogynes. À quand une femme curé évêque ou cardinale ?… et pourtant il y aurait eu la Papesse Jeanne au moyen âge… mais elle le paya très cher. Même à mon époque, il n’y a donc pas si longtemps, les filles et les garçons avaient au secondaire des écoles séparées où le niveau d’instruction n’était pas le même au dépend des filles.
    Pour répondre à votre question, c’est que les hommes ont peur de se faire dépasser par l’intelligence des femmes.

  3. Eh oui tous misogynes, ce qui répond à ma question, dont je connaissais la réponse bien
    entendu ! 😉 Elle est tellement évidente…
    Pour les écoles, j’en parlais il n’y a pas si longtemps à un ami + âgé que moi, j’ai connu les écoles de filles et garçons mais malgré tout mixtes ! C’est fini le temps où l’on apprend aux filles les tâches ménagères. Dans le film « Le sourire de Mona Lisa » (titre en France), Julia Roberts interprète une enseignante en 1953, où justement, elle veut enseigner autre chose à ses élèves filles.

  4. Tout à fait. À mon époque,en France, les écoles secondaires de filles leur apprenaient à être de bonnes ménagères soumises à leur époux et à leurs enfants, tandis que nous, les garçons on nous enseignait à être des chefs de famille qui comprenait aussi l’obéissance aux supérieurs et, éventuellement, à être de la chair à canon.
    Heureusement, la société a évolué. Mais il suffirait de pousser encore la peur pour faire tout re-basculer comme le voudraient les Républicains aux USA, les radicaux religieux ou l’extrême droite.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s