La liberté d’expression a des limites…

… « qu’on ne saurait franchir sans les dépasser » comme aurait dit l’ex beau-père de T-Bear. Voui, mais voilà, comment déterminer ces limites ? Comment accepter les caricatures se foutant de Mahomet et sur le même principe emprisonner l’humoriste Dieudonné l’antitout au nom d’une même liberté d’expression en s’écriant : il y a des limites quand-même ? Qui donc juge de ce qui peut se dire et ne pas se dire ? Les pouvoirs en place, ça va de soi. Jésus liberté d'expressionEt c’est là que commence l’arbitraire qui mène à toutes formes de tyrannie. Dans un monde réduit au binaire, qui est le bon et qui est le mauvais ? Eh ! Celui qui gagne. nazis et terroristesPour ça, il y a la méthode violente des nazis ou des terroristes. À l’inverse mais avec le même but, il y a la méthode plus lente, plus sournoise, plus hypocrite et bien plus efficace que nos démocraties appliquent aujourd’hui au nom de l’anti terrorisme et des restrictions budgétaires. les-coupures-a-ici-radio-canadaTous les gouvernements actuellement coupent à tour de bras dans les budgets et les subventions alloués par les gouvernements à l’information médiatique nationale et internationale. Et cela au profit des nouvelles locales et du sport « plus rentables » d’après les cotes d’écoute manipulables à merci. C’est une excellente façon de museler la presse sans que cela paresse. En douceur et en profondeur. manipulationVoici une vidéo qui exprime brièvement tout ça. 

Seulement, dès que quelqu’un bêle différemment que le troupeau qu’on mène à l’abattoir, tout de suite son entourage lui sort en le raillant : ah ! le fameux complot mondial !!! On sait bien ! mafiaboss_568705Rassurons-les, sauf pour quelques rares plans d’ensemble, jamais les coalitions de mafieux n’ont tenu longtemps. Mais c’est justement leurs déchirements qui provoquent les carnages.

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux élucubrations de T-Bear en cliquant sur le logo ci-dessous :

EntêteNoël14aujourd’hui : Quand T-Bear voudrait être un ours À DE VRAI.

Advertisements

7 avis sur « La liberté d’expression a des limites… »

  1. Mouton noir ou mouton de Panurge ? Telle est la question ! Cela fait belle lurette que les journaux de désinformation je les laisse à ceux qui veulent encore les lire/suivre… Et sur internet, mes lectures sont ciblées et pas celles de tout le monde…
    La vidéo est française ?
    Où peut-on vous écrire ?

  2. Je vous comprends bien. Personnellement, je trouve mes informations sur Internet dans les journaux auxquels je suis abonné tant anglophones que francophones, ce qui me permet par recoupement des lapsus entre les désinformations d’en déduire une information à peu près correcte. J’ai toujours aimé me tenir au courant de l’actualité géopolitique. Malheureusement il y a de moins en moins de reporters professionnels à cause des coupures budgétaires, donc plus de témoignages directs de qualité comme au XXe siècle. La plupart des images et filmes proviennent actuellement de téléphones portables tournés par des témoins amateurs sur place reprises par les journaux ou sur le net.
    Oui, la vidéo est française et vous la trouverez sur youtube.
    Voici mon adresse courriel : robourges@gmail.com
    Bonne journée

    • J’ai aussi « lâché » les journaux sur internet, quand il y a quelque chose d’important à savoir mon mari m’envoie un lien ou vient me dire comme pour le massacre au journal dernièrement. Ce n’est pas la politique, (pour moi que des magouilles, et des riches qui volent les « pauvres » en toute impunité) qui m’intéresse, mais plutôt tout ce concerne, la médecine et là aussi il y a du tri à faire. Ça se voit comme le nez au milieu de la figure quand certains ont écrit sous « l’emprise » d’un lobby… Parce que là, il n’est plus question de moutons mais de cobayes ! Je reçois également une infolettre de santé venant de chez vous. Et l’écologie, pour les thèmes les plus importants.
      C’est quand même triste de devoir être abonné à plusieurs journaux francophones et anglophones pour savoir ce qui se passe…
      Il me semblait bien que la vidéo était française. D’ailleurs les films, vous mettez un E, (je viens de regarder l’étymologie, je comprends pourquoi il y a un E au Québec, pourquoi ne pas avoir inventer un autre nom ?) en version québécoise, on les reconnait facilement. Ne serait-ce déjà pour une bonne prononciation des noms anglophones ! Mais le + surprenant est la francisation de villes américaines comme Boston, que nous disons « Bostone » et non bosse-thon, comme je l’ai entendu… Ou d’entendre « cellulaire » pour « cellular », nous utilisons des portables, nom bien français et non francisé, comme beaucoup d’autres mots de l’autre côté de l’atlantique. Cela me fait penser à « flirter » qui vient du vieux français, « conter fleurette »,et tant d’autres, le + fort étant challenge, mot français souvent dit à l’anglaise parce qu’il est utilisé outre-Manche pour ne pas aller plus loin. Et la farine « flour » vient aussi du français « fleur », les anglophones ayant du mal avec le français, le prononcent différemment et du coup l’orthographe change…
      Je suis bavarde, et quand je suis partie rien ne m’arrête, je ne suis pas prof de français ou d’anglais, juste quelqu’un qui s’intéresse à l’étymologie des mots… 😉
      Bonsoir.
      Merci pour l’adresse.
      Bonne soirée.

  3. On retrouve beaucoup de mots français déformés dans la langue anglaise qui proviennent en grande partie de l’occupation française de la Grande-Bretagne qui a duré plus de 300 ans après l’invasion de Guillaume le Conquérant et le règne des Plantagenets. Surtout avec l’influence culturelle d’Aliénor d’Aquitaine. Ce qui nous a valu par la suite la guerre de 100 ans et une détestation concurrentielle réciproque jusqu’à la guerre 14-18.
    Il n’y a pas si longtemps encore, les Québécois employaient le mot « fleur » pour désigner la farine blanche de froment. Ce n’était pas par anglicisme, mais ça faisait partie de nombreuses expression du vieux français héritées de leurs ancêtres du XVIIe siècle et qu’ils ont précieusement gardées après la conquête anglaise qui a coupé les Québécois de leur mère patrie. De plus en plus les Québécois cherchent à re-franciser leur langue, mais des anglicismes persistent surtout dans les nouvelles technologies qui nous arrivent en premier de nos gros voisins Américains plutôt que de l’Europe.
    J’aime autant les gens bavards que les gourmands… peut-être parce que j’en suis 1 aussi 🙂
    Bonne journée à vous.

    • Oui, je sais pour Guillaume le conquérant, un bien joli prénom ! 😉
      La détestation des anglais envers nous a duré plus longtemps, sinon pourquoi ont-ils rasé entres autres, Le Havre ? Je vous joins le lien du blog de mon ami havrais pour vos lecteurs, il doit être encore en mémoire ! 😉 http://www.havrais-dire.org tout juste ! DAN est comme moi, un bavard ! 😉
      Ils se sont acharnés à vouloir nous prendre le Mont Saint Michel, en vain mais dans les îles anglo-normandes, il y reste du français ! Mais Chausey est restée française et fait partie de Granville. Ce qui m’amuse lorsque je regarde certaines cartes, c’est de voir la Manche s’appeler « english channel » ! 😉 Alors que nous, on ne dit pas la Manche Française…
      Bah oui, fleur pour la farine n’est pas un anglicisme mais un mot bien de chez nous ! 😉 Comme je regarde plusieurs séries en VOST, j’ai parfois la surprise d’entendre un mot français, que je ne connaissais pas. Comme fiancé, celui-là je le connaissais, mais je l’entends souvent et ça me plait ! 😉
      Pendant un temps, j’ai regardé votre série « Catherine », quelle ne fut pas ma surprise d’entendre « barrer la porte », qui s’utilise encore en Basse-Normandie, mais pas au Havre d’où je suis originaire. C’est comme « prendre une marche », entendu dans la série, j’en avais parlé à mon fils qui m’avait donné la version anglaise…
      Je comprends que les Québécois veuillent re-franciser leur langue, mais autant prendre le
      mot venant de France plutôt que de traduire tout simplement un mot, une expression.
      Enfin, je dis ça, je ne dis rien… Je ne veux pas me mettre mes cousins d’outre-atlantique à
      dos ! 😉
      Je pense que toutes les technologies ne viennent pas de chez l’oncle Sam, l’Asie y est aussi pour qq chose, comme l’Europe…
      Les américains sont très forts pour le néfaste-food ! Et nous envient notre gastronomie, nos vins, les jolies femmes ! Le meilleur moyen d’avoir des fleurs est de se les envoyer ! 😉
      Bavarde et gourmande mais j’essaie de faire attention…
      Merci, bonne journée également.

  4. Merci pour le site du Havre. C’est un coin de France que je ne connais pas et c’est dommage. Peut-être dans une autre vie 🙂
    Heureusement au Québec nous n’avons pas suivi leur néfaste-food comme vous le dites si bien. Le Québec est resté bien Français question gastronomie et, malgré le froid intense, nous avons des vignobles qui donnent du bon vin. De plus en plus notre gastronomie s’ouvre au monde avec l’immigration sélective mais tous azimuts. Mes cuisines asiatiques préférées sont vietnamiennes, Thaï et Bengali.
    Bonne soirée

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s