Né en zone de guerre

né sous zone de guerre

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux élucubrations de T-Bear en cliquant sur le logo ci-dessous :

EntêteNoël14aujourd’hui : la ruée vers le rêve.

Advertisements

5 avis sur « Né en zone de guerre »

  1. Ce bébé a une drôle de suspension au-dessus de la tête, on ne fait pas mieux comme métaphore ! Un enfant sur huit ! 😦
    Les animaux ont plus de chance… Ils ne pensent pas à s’entretuer pour s’approprier ce que le voisin ou non possède, ou par barbarie, mais juste pour manger et comme disait Paul Watson à « On n’est pas couché » jamais de la même espèce !
    Quand à « Lili Klondike » je devine aisément pourquoi vous ayez lu d’une traite les 3 romans ! Comme je comprends les 2 héroïnes, ne voulant pas être seulement des poules pondeuses ! Elles étaient courageuses pour marcher des heures durant en affrontant cette météo sibérienne l’hiver et aussi insupportable l’été ! Même si c’était l’enfer pour elles, ça ne devait pas être facile tous les jours pour vous… J’espère qu’il y aura un film, fidèle à l’histoire ! En regardant, s’il y en avait un, j’ai vu que le sujet est traité avec « Klondike », film tiré d’après le roman de Charlotte Gray… C’est un sujet qui a beaucoup inspiré… Charlie Chaplin a réalisé sa fameuse « Ruée vers l’or », l’avez-vous vu ? Et Jules Verne a écrit « Le roman d’or ».
    Bonne journée à vous.

  2. Je n’ai pas vu le filme Klondike mais il semblerait que ce soit très bon. Par contre j’ai vu plusieurs fois dans ma verte jeunesse la ruée vers l’or de Charlie Chaplin… et lu avidement aussi en ces temps là « l’appel de la forêt » avec Crocs blancs. Mais London n’a jamais vraiment prospecté. Il a amassé sa future fortune littéraire non pas par l’expérience personnelle mais par le ouïe dire dans les saloon, entremêlant savamment les fanfaronnades des buveurs avec des récits véridiques. Il y a beaucoup d’erreurs criardes au sujet des chiens de traîneau, de la famine et des loups. Dans le grand nord canadien, même en meute, les loups n’attaquent pas les humains. Ils ont assez à manger naturellement et en animaux intelligents, ils fuient plutôt leur principal prédateur
    Bon après-midi à vous

    • Moi, non plus je n’ai pas encore vu « Klondike », oh j’ai oublié le e à « filme » ! 😉 alors que j’ai fait suivre votre billet à mon mari et lui ai dit ce que sont des bécosses et rajouté que je parlais Québécois » en 3ème langue ! 😉
      Je n’ai pas vu le film de C. Chaplin. mais j’ai également lu « L’appel de la forêt », London, ça doit être son nom qui lui a joué « des tours » ! 😉
      De qui l’homme n’est-il pas le prédateur ? 😦
      Merci, bonne journée à vous.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s