Brexit : la veille du lendemain

Donc jeudi 23 juin les britanniques auront à choisir entre le IN ou le Exit de l’Union Européenne. Excitant ? Pour les agioteurs en bourse, les économistes et les spéculateurs en tout genre, certainement. Pour le reste du monde, quelques remous dans la mare aux crapauds buffles, une période d’adaptation et la poussière retombera vite pour passer à d’autres moyens de se faire des peurs. 12961584_10154069329759304_2803076001521505880_nRien de bien nouveau dans les débats qui ont secoué la campagne référendaire. Elle rappelle à T-Bear celles du Québec pour son indépendance. Les « in » ont employé les mêmes menaces cataclysmiques économiques que les partisans du « non » au Québec. Et les tenants du « exit » la même ferveur nationaliste que ceux du « oui » à la souveraineté du Québec. brexit EuroIl y a eu les mêmes coups fourrés, les mêmes mensonges et abus de confiance, les mêmes magouillages dégueulatoires de part et d’autre, sauf que dans notre Québec pacifique, on n’a pas poussé l’abjection politique jusqu’au crime. Espérons que l’acceptation du résultat se fera au moins dans la dignité. 

N’oubliez pas de jeter un clin d’oeil aux élucubrations de T-Bear en cliquant sur le logo ci-dessous :

EntêteNoël14aujourd’hui : fidèles au delà de la mort.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s